» الموقع ملك للجميع ونافذة لكل مناحي الحياة اليومية، راسلوا جريدتكم اسفي نيوز safinews ذات البعد الجهوي باقتراحاتكم على البريد الالكتروني [email protected] [email protected] [email protected]مدير الموقع ورئيس التحرير عبد الرحيم النبوي ----الهاتف - 43 - 81 - 12 - 74-06- ,             


L’ADMINISTRATION ET LA CHARTE DE LA GÉNUFLEXION


جريدة أسفي نيوز الإلكترونية www.safinews.com | 30/09/19


le citoyen marocain est parfois traité comme un  cobaye et par conséquent il subit à tort les perversions de fonctionnaires ne survivant que par une sorte d’exhibitionnisme, un étalage des folies des grandeurs, de la mégalomanie, du dédain à l’extrême, de la miniaturisation du citoyen qui ne réclame que ses droits et qui sont en même temps le devoir de ce fonctionnaire. Pour certains fonctionnaires le comportement modeste, simple et démocratique avec le citoyen constitue une sorte de capitulation, d'abdication , donc autant malmener le citoyen, pire encore le provoquer par le recours aux attitudes de dédain et d’humiliation.
Le citoyen doit s’incliner et s’agenouiller au sein de certaines administrations et accomplir des rites d’obéissance aveugle dictés par la charte de la génuflexion.
Ces atypiques sont allergiques d’une manière anaphylactique au comportement naturel de l’usager du service public, ils réagissent fougueusement en ciblant la dignité et l’amour propre de leur cible. Ces réactions sont traduites  par un langage au ton autoritaire aux fins de transmettre le message de la supériorité, de la domination et de la prééminence de son auteur qui n’est autre que ce fonctionnaire atypique atteint  d’une série des maladies de la personnalité. 
Un grand nombre des usagers du service public subit ce type de traitement inhumain, illégal et injuste allant systématiquement à l’encontre de l’esprit de la Constitution du Royaume du Maroc.

La Constitution de 2011  consacre des Droits.

La  Constitution du Royaume du Maroc  a été l’objet d’un référendum constitutionnel  le 1er juillet 2011, consultation traduite par la souscription du peuple marocain à son esprit et à ses dispositions consacrant la démocratisation des institutions du pays . Mieux encore et bien avant qu'elle soit soumise à un  référendum populaire S.M LE ROI MOHAMMED VI l’avait qualifié de Constitution des DROITS DE L’HOMME et ce à travers la constitutionnalisation de tous les DROITS DE L’HOMME. Le Discours Royal du 9 mars 2011 SA MAJESTÉ LE ROI avait prononcé un discours et avait  annoncé  la réforme constitutionnelle.
La Constitution a été claire en matière de sauvegarde de la dignité du Citoyen, l’article 22 stipule :
((Il ne peut être porté atteinte à l’intégrité physique ou morale de quiconque, en quelque circonstance que ce soit et par quelque personne que ce soit, privée ou publique. Nul ne doit infliger à autrui, sous quelque prétexte que ce soit, des traitements cruels, inhumains, dégradants ou portants atteinte à la dignité. La pratique de la torture, sous toutes ses formes et par quiconque, est un crime puni par la loi. ))
Article 118  de la Constitution stipule : ((  L’accès à la justice est garanti à toute personne pour la défense de ses droits et de ses intérêts protégés par la loi.)) .
Au responsable exerçant au Tribunal de 1ère INSTANCE DE SAFI je vous dis en toute franchise loin de toute considération marginale et par citoyenneté que S.M LE ROI MOHAMMED VI QUE DIEU LE GLORIFIE  a institué un nouveau concept de la Justice : °° LA JUSTICE AU SERVICE DU CITOYEN °°, proche des justiciables aux actions empreintes de célérité et d’impartialité. En principe la réussite de tout projet est tributaire de la réunion de facteurs objectifs et subjectifs, c'est-à-dire d’une part des procédures simplifiées, claires et concises et d’autre part l’élément humain aux compétences prouvées, aux qualités humaines irréprochables.

Les nouveaux concepts de l'Autorité et de la Justice

S.M LE ROI MOHAMMED VI QUE DIEU LE GLORIFIE  A DIT :
<< À l'instar de Notre initiative instaurant le nouveau concept de l'autorité pour assurer une bonne gestion des affaires publiques, Nous avons décidé d'instituer un nouveau concept pour la réforme de la justice, sous l'intitulé ‘'La justice au service du citoyen» En mettant «la justice au service du citoyen», nous entendons faire émerger une justice proche des justiciables, marquée par la simplicité et la célérité de ses procédures, la probité de ses jugements et la modernité de ses structures, une justice rendue par des magistrats compétents et impartiaux, fermement attachée à la suprématie de la loi, à la protection des droits et au redressement des injustices et vouée à la dynamisation du processus de développement ,>>
Malgré toutes les initiatives visant la démocratisation des institutions par égard et aux dispositions de la Constitution et à son esprit certaines administrations sont restées sombre et hors connexion constitutionnelle.
La charte de la génuflexion

Devant la persistance d’une telle situation problématique à l’extrême, il vaut mieux que ces récalcitrants  instituant  une charte imposant au Citoyen certains rites une fois au sein d’une Administration qui abrite les adeptes de l’autoritarisme fougueux. À titre d’exemple on pourrait imposer à l’usager du service public d’afficher les attitudes suivantes :
- En accédant à un service public il doit marcher en position d’inclinaison.
- En accédant au bureau d’un responsable il doit s’accroupir et se mettre en position de génuflexion .
- Il ne doit parler qu’à basse voix en baissant sa tête.
- Il ne doit pas prononcer le mot non, dire toujours OUI même s’il constate que le responsable s’est trompé.
- En quittant le bureau il ne doit pas tourner le dos au responsable, il doit rester à genoux et faire une glissade en arrière, une fois au couloir il doit reprendre la position d’inclinaison jusqu’à ce qu’il quitte L’ADMINISTRATION .
Le non respect des rites consacrés par cette charte exposerait le citoyen contrevenant à des sanctions dont la nature et le degré sont à la discrétion du fonctionnaire responsable ayant constaté le manquement au respect des rites de la Charte de la Génuflexion.

L'équité, la justice et l'égalité des citoyens devant la Loi sont les piliers de la quiétude générale.

Tout Citoyen digne de cette qualité et conscient de ses droits a toujours convoité la vie dans une société où règnent et priment l’équité et la Justice qui met et les justiciables et les usagers des services publics sur un pied d’égalité. Cette approche qualitative de l’égalité de tous est le seul moyen garantissant la stabilité et la quiétude, surtout morale. Il est évident que toute injustice porte en germes la destruction, la déstabilisation et ne fait par conséquent que miner progressivement le champ social en élargissant et approfondissant à nouveau le fossé des dérapages.
Aristote avait dit : « LE JUSTE EST CELUI QUI OBÉIT AUX LOIS ». Cet état de fait nous amène, par lien de cause à effet, à rejoindre LE CONCEPT DE LA LIBERTÉ en général dont les limites sont tracées légalement et réglementairement eu égard à l’esprit de la norme juridique suprême de tout ETAT DE DROIT par excellence. Cet ETAT DE DROIT dont les mécanismes juridiques et de fonctionnement et d’action sont synchronisés aux seules fins de garantir à ses Sujets plein épanouissement loin de toute entrave étouffante à caractère délibéré pour ne pas dire prémédité et concerté à dessein malveillant, ne faisant finalement que satisfaire certaines curiosités stimulées intrinsèquement par des consciences peu scrupuleuses pour ne pas dire sans scrupules …!
Hobbes avait affirmé : « aussi longtemps que les hommes vivent sans un pouvoir commun qui les tienne tous en respect, les hommes sont dans une condition qui se nomme guerre et cette guerre est de chacun contre chacun. »

Mohamed EL Mokhtari
OBSERVATOIRE MAROCAIN DES DROITS DE L’HOMME/ Maroc - SAFI

 



لم يتم بعد إضافة أي تعليق !


إضافة تعليق :
الإسم الكامل

صور من أسفي

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
.

اذاعة محمد السادس