» الموقع ملك للجميع ونافذة لكل مناحي الحياة اليومية، راسلوا جريدتكم اسفي نيوز safinews ذات البعد الجهوي باقتراحاتكم على البريد الالكتروني [email protected] [email protected] [email protected]مدير الموقع ورئيس التحرير عبد الرحيم النبوي ----الهاتف - 43 - 81 - 12 - 74-06- ,             



L'époque des quiproquos et des équivoques est bel et bien proscrite, bannie et reléguée.
LE MYTHE DE L’IMMUNITÉ ET DE L’IMPUNITÉ TOMBERA-T-IL EN DÉSUÉTUDE ?
Effectivement et exceptionnellement ce Mythe est réel, unique en son genre et inique par son objet avec un aspect incommensurablement problématique, ses ingrédients sont tous à base d'une substance machiavélique enrichie par des piments genre mépris de l'Homme, indignation, persécution à outrance, servage, aliénation, folie des grandeurs, sadisme, neutralisation etc. Les adeptes de  ce Mythe réel étaient fidèles à l'image collée aux disques 33 tours des années 50, le chien devant un haut parleur classique, c'était la voix de son maître, les chiens de Pavlov, ils ont été couvés dans son laboratoire après clonage, quelques uns sont toujours en activité, d'autres ont quitté soit la vie active dans ses chantiers soit la vie purement et simplement, cette vie décrite dans le livre sacré  comme étant objet des tentations. J'ai oublié, une poignée de ses adeptes sont sous le verrou drôle de fin, oui la fin justifie les moyens, en effet comme on dit tant que les erreurs subsistent le compte n'est pas définitif et là il s'agit du compte moral.


LE CERCLE VICIEUX DE LA PEUR ET DE L’ILLÉGALITÉ DOIT ËTRE ROMPU,
IDEM POUR LE TRIANGLE DES BIRMUDES ÉVAPORATEUR DE L’ÉQUITÉ 

  Le Citoyen marocain est distingué par la fraîcheur permanente de sa mémoire, fraîcheur stimulée par sa dignité, son amour propre et son honneur. Le degré de stimulation de ce capital moral est conditionné par le résultat de l’opération du solde du compte, évidemment le compte moral. Dans ce sens et comme on dit tant que les erreurs subsistent le compte n’est jamais soldé positivement. En effet les erreurs datent des années appelées communément «  les années de plomb », Le plombage hermétique des esprits cartésiens animés par le patriotisme et la chaleur de la citoyenneté. Le citoyen marocain n’est pas dupe, il enregistre, il vaque à très grand loisir à la méditation surtout quand il constate une fausse impasse guettant ses démarches, il persévère en se nourrissant patiemment d’espoir et combien l’espoir fait vivre. L’espoir de voir la vérité jaillir en plein jour pour éclairer la voie à la Justice dans son sens le plus large. Cette Justice qui mettrait fin au processus de l’avortement de l’équité et qui anéantirait les germes ayant pris naissance au foyer de l’injustice, surtout celle délibérée et préméditée ou pire encore organisée et qui ne porte en ses germes que la destruction morale de l'Homme et de ses valeurs morales. Cette situation schématisant le cercle vicieux de la peur et de l’illégalité, cercle tiré au compas par une armada ayant tenu solidement les leviers de commande des affaires publiques et les deniers de l’Etat ( les richesses du pays et son argent ) à dessein malveillant.


L’EFFET PERVERS DU POUVOIR DE L’ARGENT

A propos de l’Argent on a dit qu’il est un mystère et qu’il y a quelque chose de mystérieux dans le Pouvoir exercé par l’Argent. L'usage de ce dernier a été galvaudé par l'Homme qui est finalement un prodige par excellence. Tout pays souffre de cet atypisme à travers des pratiques quasi immorales et non orthodoxes illustrées parfaitement par le virus incurable qui n'est autre que la Corruption sous toutes ses formes aussi bien active que passive. Ce fléau prend son départ à partir d'un dirham passant par 2 dh, 5dh, 10 dh, 20 dh, 50 dh, 100 dh, 200 dh, l'effet multiplicateur de ces valeurs est fonction de la nature de la transaction, de son destinataire bénéficiaire, de la cause, des circonstances, plus succinctement tout est relatif. La corruption revêt plusieurs aspects, préventive (assurer la tonalité pour le bénéficiaire), curative (traiter le mal illégal soit il), informatrice (elle garantit la connaissance des décisions en cours de gestation en matière d'investissement, d'immobilier et d'urbanisation via la spéculation à titre d'exemple d'éventuelles expropriations pour cause d'utilité publique, les marchés publics volet estimatif, précision sur la nature des prestations et services à fournir etc.), promotionnelle ( nomination à des postes de responsabilités, octroi de privilèges par exemple des autorisations d'exploitation de carrières de sable, autorisations de transport en particulier les grandes lignes, l'inamovibilité dans des postes de responsabilité, ascensions vertigineuses dans les fonctions en un temps record, l'impunité c'est très important pour les protagonistes et combien il y en a, des responsables qui aspirent sans interruption et s'enrichissent rapidement. Ils agissent à découvert défiant ainsi toutes les considérations, ironie du sort au lieu qu'ils soient bannis ils sont bénis c'est le vrai coup de théâtre sous le titre : Après moi le déluge !!!. Ces atypiques avides de gain et d'enrichissement on les retrouve dans les trois espaces :
- L'espace terrestre,  tout simplement des sangliers et des tigres au sein de l'Administration ils ravagent par le recours souvent à la technique de la prédation.
- L'espace maritime, les piranhas (poissons dévorateurs) et des requins.
- L'espace aérien, les vautours fauves, féroces et déchiqueteurs de la chaire sans pitié.
Evidemment ces spécimens inédits entretiennent des relations surjectives avec des correspondants ou plus précisément des rabatteurs parfaitement formés et dressés  enfin * pavlovisés * aux réflexes bien conditionnés. Ils agissaient machiavéliquement avec préméditation et de manière concertée, d'ailleurs il n'y a jamais de fumée sans feu seulement il faut préciser la couleur de la fumée. En général ses couleurs sont les suivantes: (Bleu ou bleuâtre), (rouge ou rougeâtre),  (gris ou grisâtre), (noir ou noirâtre). Ces deux dernières proviennent de l'incinération des produits toxiques et non biodégradables donc préjudiciables à la santé de toute créature vivante et même à l'environnement.
Revenons aux volet moral, quand il y a le doute dans les âmes il faut proclamer la foi et quand la stérilité guette l’avenir il faut semer fertiliser dans les  après avoir désinfecté.
<< RIRA BIEN QUI RIRA LE DERNIER >>
En effet rira bien qui rira le dernier, la pyramide des protagonistes cède au moindre mouvement , d’ailleurs le processus de la chute de Dédale l’avait contraint se réfugier dans un labyrinthe pire que celui qu’il avait confectionné durant un quart de siècle de conspirations, de tortures morales et physiques, de dilapidation, du clonage des adeptes zélés, du galvaudage des concepts de la gestion des affaires publiques en particulier locales, la balkanisation des cartes administrative et électorale pour banaliser le politique sous un mince vernis de démocratisation etc. Il avait beau s’accrocher à son fils Icare qui avait confectionné des ailes pour pouvoir échapper au châtiment Divin. La neutralisation de Dédale de l’Intérieur avait coïncidé avec la chute du Mur de Berlin célébrée le 9 novembre. L’HUMANITÉ a bien enregistré les méfaits néfastes de ce mur goulot d’étranglement de la liberté, des vies humaines s’étaient évaporées alors qu’elles n’étaient qu’en quête de la liberté, d’une ambiance sociale d’épanouissement. Le mur de Dédale de l’Intérieur a été conçu pour avorter la raison dans les esprits, pour couper cours à tout épanouissement de l’Homme le privant ainsi d’un bien être même à son niveau le plus élémentaire, il a déjoué les volontés qui s’expriment durant les opérations électorales d’abord en les assoyant sur des bases juridiques et administratives permettant toutes les acrobaties possibles et même inimaginables. Sa mainmise  directe et indirecte sur  les rouages de l’outil de travail du gouvernement, l’Administration, était son arme dissuasive, tout a été teinté de sécuritaire au point qu’une culture s’était développée chez ses adeptes pavloviens et chez certains immatures nains à tous les égards. Cet état de fait aussi déplorable que regrettable et décevant avait ouvert la voie aux nains qui paraissaient grands parmi des groupements humains contraints à l'agenouillement. Ces nains d'esprit ressemblaient à une race de singes bête et inintelligente à savoir les orang-outan qui, au sein d'une organisation sociale des singes,  détenaient les leviers de commande au sein de leur société, en position juste inférieure les chimpanzés, intelligents ils travaillaient  et en troisième position les gorilles connus par leur force physique, leur mission consistait à surveiller les mouvements des chimpanzés pour qu'ils ne se retournent pas contre la race les orang-outan. Que Dédale s’envole en s’accrochant à son fils Icare pour finalement et ironie du sort chuter librement en plein sol du pays limitrophe !! et pire encore en faisant acte de fausses couches répétées, ce n’est en fin de compte qu’une image réelle d’un tableau clinique de la démence sénile, du délire de filiation et de persécution. Le comble c’est qu’il cherche à construire un autre mur sans étude du sol, le mur du vitiligo, ignorant complètement que son ouvrage n’est pas réalisable pour la simple raison qu’il opère sur un sable mouvant aux contours argileux. Notre Dédale, au culte unique en son genre et inique par ses techniques machiavéliques, a mal utilisé le Pouvoir ou plutôt ses Pouvoirs dont l'usage était extrêmement outrancier. le résultat est bien connu, la chute était plus rapide que le rythme de l'ascension, un sort similaire aux feux d'artifice partant de la personne, quant aux effets néfastes de ses actes inédits et irréfléchis l'action curative est toujours menée malgré les résistances occultes et concertées.  
Notre Dédale de l’Intérieur avait développé son propre théorème en s’inspirant de celui d’Archimède mais à l’envers, c’est ainsi qu’il avait fait subir à plusieurs victimes une pression verticale dirigée du haut en bas selon le volume des mauvaises habitudes dérangées par ses victimes et qui sont actuellement mises au clair ainsi que leur caractère vil et pervers à l’extrême et qui n’est autre que le Mépris de l’Homme qui cause les grandes souffrances connues comme étant muettes. En effet, quand on veut noyer son chien on dit qu'il a de la rage!!!!.

 

Mohamed EL Mokhtari -- SAFI 

O.M.D.H

 



لم يتم بعد إضافة أي تعليق !


إضافة تعليق :
الإسم الكامل

صور من أسفي

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
.

اذاعة محمد السادس